Le Courrier des Balkans: Une Révolution est-elle possible en Moldavie?

Article publié sur le site du Courrier des Balkans, le 27/01/2016

Screen Shot 2016-01-27 at 12.09.57

Les manifestations qui se succèdent à Chişinău pourront-elles déboucher sur un mouvement de contestation similaire à celui qui a secoué l’Ukraine il y a quelques mois ? Rien n’est moins sûr, tant les composantes de l’opposition sont disparates et tant la jeunesse moldave semble avoir perdu l’espoir de faire changer les choses.

Lire le reste de l’article ici (accès abonnés)

RFI: Libéralisation du régime de visas Schengen pour les Ukrainiens

Papier radio diffusé dans les journaux de la soirée sur RFI, le 18/12/2015

Lancement: Victoire politique pour l’Ukraine, la Géorgie et le Kosovo aujourd’hui. La Commission européenne s’est prononcée pour l’abolition du régime de visas Schengen pour ces trois pays. La recommandation n’a pas d’effet pratique immédiat, elle doit d’abord être avalisée par le Parlement avant qu’elle ne devienne réalité, au plus tôt à la mi-2016. Mais la portée symbolique est importante. 

Des voyages sans visas pour l’Europe, nous y voilà! Avec ce message enthousiaste sur Twitter, le président ukrainien Petro Porochenko accomplit l’une de ses promesses de campagne: les Ukrainiens ont enfin la perspective de se déplacer librement dans l’espace Schengen sans avoir à faire la queue devant les consulats européens pour demander des visas. Avec 1 million 300.000 visas délivrés en 2014, l’Ukraine est le troisième pays à demander le plus de visas Schengen, après la Russie, et la Chine. La procédure est vécue ici comme humiliante, et onéreuse – aussi la recommandation de la Commission est-elle accueillie comme une très bonne nouvelle. Attention cependant: Une libéralisation du régime de visas ne permettra aux Ukrainiens que de voyager sans visas pendant 3 mois, mais pas de s’installer dans un pays membre, encore moins d’y travailler. Quoiqu’il en soit, la nouvelle accompagne l’entrée en vigueur au 1er janvier 2016 de l’Accord d’Association et de l’établissement d’une zone de libre-échange entre l’Union européenne et l’Ukraine. L’Ukraine reste très loin de son rêve européen. Mais l’on voit clairement dans quelle direction le pays se dirige.

La Libre Belgique: Réformes en manque en Ukraine

Article publié dans La Libre Belgique, le 21/05/2015

« Lors de ma première rencontre avec Arseniy Iatseniouk, je lui ai suggéré qu’il serait bon de rendre compte de l’utilisation des fonds alloués par les bailleurs internationaux. La réponse du Premier ministre m’a… surpris : ‘Pourquoi devrions-nous rendre compte de nos dépenses ? Sur le front de l’Est, des jeunes Ukrainiens meurent pour la sécurité de l’Europe ! Cela devrait suffire.’ »

Source: Facebook Sasha Borovik
Source: Facebook Sasha Borovik

Dans un restaurant du centre de Kiev, Oleksandr Borovik ne peut cacher son amertume. Cet Ukrainien de la diaspora, diplômé de Harvard, ancien de Microsoft, expert en nouvelles technologies, s’est à peine habitué à la capitale ukrainienne qu’il doit en partir. « J’ai été approché en janvier 2015 pour devenir vice-ministre de l’Economie. J’ai tout quitté et emménagé à Kiev. » Oleksandr Borovik se voit attribuer un bureau, une équipe d’une vingtaine de personnes, et lance divers projets. « Mais après cette rencontre, Iatseniouk n’a jamais signé ma lettre de nomination. »

Lire le reste de l’article ici