Russie: La guerre de Géorgie en doute?

Brève publiée le 25/07/2011 sur le site de Regard sur l’Est

A l’approche des élections présidentielles de mars 2012, les électeurs russes commenceraient-ils à douter de l’action de leurs dirigeants? Un sondage publié par la Public Opinion Foundation, basée à Moscou, révèle que 67% des Russes soutiennent l’engagement en Géorgie dans le conflit d’août 2008. Une majorité certes confortable, mais en baisse de 10% par rapport à la dernière enquête de 2009. De plus en plus de personnes interrogées sont indécises: de 12% en 2008, elles sont passées à 18% en 2009 et 20% en 2011. 12% des répondants, contre 11% auparavant, croient que la Russie n’aurait pas du s’interposer entre la Géorgie et l’Ossétie du Sud.

La reconnaissance de l’indépendance de la région séparatiste ossète par le Kremlin ne fait pas débat mais rencontre elle aussi moins de soutien: 64% des répondants approuvent cette décision. Il étaient 70% en 2008. Seuls 7% rejettent cette initiative, tandis que 29% ne se prononcent pas.

Selon un autre sondage publié par la Public Opinion Foundation, on observerait un certain désintérêt des Russes par rapport à la Géorgie. 46% des personnes interrogées se disent indifférentes par rapport au pays, contre 33% en 2008. 28% le perçoivent d’une manière positive (31% en 2008) et 21% d’une manière négative (28%). Si 68% des répondants pensaient que les relations russo-géorgiennes étaient mauvaises en 2008, ils ne sont plus que 55%. 10%, contre 9% en 2008, les voient comme bonnes.

Les relations diplomatiques entre la Russie et la Géorgie sont coupées depuis la fin de la guerre de cinq jours entre la Russie et la Géorgie (8-12 août 2008). Les deux pays n’entretiennent que des liens consulaires.